photos et croyance

Mis en avant

Sur ce blog de l’atelier photo de l’Université Populaire d’Avignon, ont été exposées tout au long de l’année 2012-2013 les photos des auditeurs et intervenants de l’UPA sur le thème “croyance(s)”.
nota : les contributions sont présentées dans l’ordre chronologique inverse, les plus récentes en haut du blog.

« frontières, limites, marges » : une exposition décalée

…une exposition décalée, parce que ce ne sont pas les photos de cette année, sur « croyance(s) », qui sont exposées.
J’expose 20 photos de la série « Frontières, limites, marges », sur ce thème 2011-12 de l’UPA, à Pernes-les-Photos, exposition de groupe avec La Photo dans le Cadre, sur les bords de la Nesque, les samedi 29 et dimanche 30 juin.
L’expo sera reprise du 5 au 18 juillet dans la chapelle des Pénitents blancs de Pernes-les-Fontaines.
Le programme détaillé se trouve ici : http://laphotodanslecadre.over-blog.com/
Les photos sont visibles sur mon site : http://www.marise-laget.fr/ph-leg-front-expr2.html#


[photos Marise Laget]

ce n’est qu’un au revoir

Laïla Commin-Allié en a parlé dans son cours récent :
«  … une image de pierre qu’on garde encore contre la muraille dans une niche en la rue de la Petite-Fusterie devant l’église collégiale de Sainct-Agricol. Un chanoine de ceste église, fort dévot à la saincte Vierge, jugeant que l’image seroit plus honorablement dans une chappelle, achepta du maistre de la maison où elle est l’espace de 12 pans au carré, et fist faire une voûte, et un autel assorti. Pendant le temps que les ouvriers travaillent, l’image fut porté dans la chappelle du Sainct-Esprit de Sainct-Agricol. Le lendemain elle fut treuvée à son premier lieu; on la rapporte pour une 2e et 3e fois, elle revint come la première … »
Texte extrait du Manuscrit 1448, fol [225v/466v], Description des églises et chapelles consacrées à Notre-Dame, par le dominicain Vincent Laudun, vers 1665-1669, Bibliothèque Municipale d’Avignon

[texte transmis par Laïla Commin-Allié, photos Marise Laget]

marabout, bout d’ficelle, …

Un mardi soir, sortant du cours de l’UPA à la fac des sciences, un papillon sur le pare-brise…
Il aurait pu entrer écouter le cours, il est en plein dans le thème !
marabout
Enfin, s’il travaille par correspondance, au moins il ne fait pas de voyance par téléphone…
Vous ne croyez pas à ces recettes, n’est-ce pas ? Alors peu importe si nom et téléphones sont masqués.

[NDLW (note de la webmastrice) : Je sais, ce n’est pas une photo…]

serpents à sornettes

fleurs à serpent
À l’école de mon village de montagne, il y a bien des années, les grandes nous apprenaient, à nous les plus petites, que ces fleurettes étaient des fleurs à serpent : ils sortaient de leurs pistils…
Je me souviens de l’avoir cru, pendant plusieurs mois…
Et je n’ai jamais su le vrai nom de ces fleurs…
[photo et crédulité Marise Laget]

foi

vues du Duomo de Milan
[photos Sylviane Viaux-Lissac]

iconographies

[photos Sophie Roux]

notes ironiques

[photos Sylviane Viaux-Lissac]

Monuments aux morts pacifistes : La Motte-du-Caire, Château-Arnoux (04)

LA MOTTE-DU-CAIRE (ALPES DE HAUTE-PROVENCE)
Dans ce village des Basses-Alpes, un premier monument aux morts a été édifié dès 1922, près de l’école communale. C’était un buste de poilu casqué.
En 1962, le député des Basses-Alpes Marcel Massot, né à La Motte-du-Caire, fait don à la commune d’un nouveau monument en bronze, érigé à l’emplacement de l’ancien.
Ce monument, plutôt humaniste que franchement pacifiste, montre une femme en pleurs qui berce un bébé, dans les bras d’un homme qui tient une couronne mortuaire.

CHÂTEAU-ARNOUX (ALPES DE HAUTE-PROVENCE)
Un monument aux morts résolument pacifiste est érigé en 1928, commandé dès 1921 par le maire de l’époque, Victorin Maurel.
Né en 1868, il fut maire de Château-Arnoux de 1925 à sa mort en 1935. Instituteur, socialiste, membre fondateur de la Ligue des Droits de l’Homme, il se déclare « ardent pacifiste, internationaliste, aimant son pays. Il n’y a pas contradiction, en effet, à maudire la Guerre et à défendre le Droit outragé, quand on a toujours flétri la Haine et acclamé la Fraternité des peuples. Victor Hugo, Jean Jaurès, Jules Guesde, Anatole France, nos guides et nos Maîtres, ne furent-ils pas à la fois de grands pacifiques et de grands patriotes ? ”
Le sous-préfet n’était pas présent à l’inauguration du monument.
Un homme brise un glaive sur son genou. Une femme en pleurs l’enlace en montrant de la main la liste des morts gravée sur un obélisque. Au sommet de celui-ci, un globe terrestre est enveloppé d’un rameau d’olivier.
Un poème de Victorin Maurel intitulé « Pax, vox populi » est gravé au bas de la colonne.

voir sur le site de Laïcité Midi :     http://laicite.free.fr/html/pax_vox_populi.html

illusion, encore…

Encore des illusions… [photos d’une auditrice, Sylviane Viaux-Lissac]

Louons maintenant les grands hommes

À Alès, le jardin du Bosquet accueille à la fois une statue en hommage à Pasteur, le monument aux morts, et un souvenir de Résistants.

J’y crois pas !

Béatrice Malet, auditrice,  verse sa contribution au blog, avec ce titre bien senti :
J’y crois pas !

le cadran solaire

Pour Thalès (-625, -547), la Terre était un disque flottant. Lorsqu’il inventa le cadran solaire, il planta naturellement un bâton vertical et fabriqua ainsi un cadran solaire non universel (nécessitant des corrections), analogue au cadran analemmatique du Rocher des Doms.
Une contribution de Jean-Pierre Cohen-Addad, physicien et intervenant à l’UPA.
cadran solaire

prières et alentours

Finalement, pour que Dieu me pardonne et aussi Marx et Freud, Darwin et Beauvoir qui a dit qu’on ne nait pas homme et qu’on le devient.
J’ai hésité à y ajouter, le pouce de l’autostop et le doigt levé de l’élève en classe, et d’autres innommables.                               (texte et photos Joëlle Molina)